Loto - Euromillions - Keno

Pour bien commencer au Loto, Euromillions, Keno...

29 décembre 2013 - Réactualisé le 5 mai 2019 - La rédaction

Trop de gens confondent rêve et réalité. Ils veulent bien gagner des millions en cochant quelques numéros sur un bulletin, sans se fatiguer.

Voilà pourquoi certaines personnes perdent autant d'argent au jeu. Comment expliquer autrement que, malgré leur intelligence, elles aient dilapidé des sommes parfois considérables ? Elles jouent d'abord, elles réfléchissent ensuite.

Si vous avez décidé de jouer, personne ne pourra vous en empêcher. Mais, dans ce cas, munissez-vous des meilleurs outils possibles. Vous devez vous entourer de bases solides, telles que les statistiques, car celles-ci décrivent la réalité.

De plus, un investissement en connaissances n'est jamais perdu.

Au sommaire de cette page :

  1. Regardez les probabilités des loteries
  2. Existe-t-il une méthode miracle au Loto ?
  3. Hasard, probabilisme et déterminisme
  4. Alors, inutile de faire des pronostics ? Non...
  5. L'intervalle de confiance des numéros
  6. Les résultats des loteries
  7. Augmentez votre expérience de jeu sans dépenser

Regardez les probabilités des loteries

Je sais bien que les colonnes de chiffres ont l'air rébarbatives. Malgré tout, regardez les tableaux de probabilités des loteries. Concernant vos chances, ils sont parfaitement exacts.

Le hasard est invisible à notre oeil. Le seul regard que vous pouvez poser sur lui, c'est au travers des chiffres. Voilà pourquoi il faut que vous les connaissiez :
- Tableau Loto français
- Tableau Euromillions

N'y aurait-il pas un jeu qui serait plus avantageux pour vous ? Cela vous éviterait de jouer à une loterie qui ne vous donnerait pas suffisamment de chances, et d'en choisir une qui vous conviendrait mieux. Les tableaux de probabilités servent aussi à voir cela.

Le plus intéressant est, sans doute, dans les statistiques que les opérateurs de loterie ne montrent pas.

Par exemple, les probabilités du Keno français sont indiquées au dos des bulletins, mais elles sont incomplètes. En effet, elles ne récapitulent pas les chances totales pour chaque longueur de combinaison. Difficile de connaître les chiffres manquants, sauf si vous disposez de Cap Loto.

Le calculateur de chances de Cap Loto, réglé ici pour les combinaisons de 9 numéros au Keno. Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Le calculateur de chances vous montre les tableaux de probabilités. Vous y verrez, par exemple, la totalisation des chances pour chaque longueur de combinaison au Keno. Cela vous permettra de choisir celle que vous estimez la plus avantageuse pour vous. Même chose pour le Loto, Euromillions et les autres loteries.

L'accès au calculateur de chances est sur le volet Statistiques de Cap Loto, en cliquant sur le bouton Chances. Ce serait dommage de se priver de cet outil.

Existe-t-il une méthode miracle au Loto ?

Beaucoup de gens pensent qu'il pourrait exister une méthode garantissant la fortune ou la rentabilité. Mais, si tous les joueurs misaient de manière rentable, la loterie n'aurait pas assez d'argent pour payer tout le monde, puisqu'elle devrait verser plus qu'elle n'a encaissé. Alors, elle ferait inévitablement faillite.

Donc, une telle méthode signifierait la mort des loteries. Pour que ces jeux soient financièrement intéressants pour les joueurs, il faut que la majorité d'entre eux perde. C'est la logique, peu charitable, dans laquelle nous placent les opérateurs de loterie.

Il s'ensuit que, s'il existait un « bouton pour gagner » quelque part dans un logiciel, il faudrait le cacher comme La lettre volée d'Edgar Alan Poe. Ainsi, ceux qui auraient vraiment des yeux le verraient, mais pas les autres.

Fort heureusement, un tel bouton n'est pas censé exister.

Hasard, probabilisme et déterminisme

La première règle fondamentale est : « Ne misez pas plus qu'une partie de votre superflu» . En effet, les joueurs trop optimistes sont légion.

Ensuite, la plupart des gens pensent que les loteries sont uniquement probabilistes. C'est inexact. En réalité, elles reposent sur :

  • Des modèles probabilistes.
  • Et, aussi incroyable que cela semble, des modèles déterministes.

Modèles déterministes

Si vous prenez un clou, un marteau et une planche en sapin, vous arriverez toujours à planter votre clou, à moins d'avoir deux mains gauches. De même, 2 + 2 = 4 si vous savez compter. C'est vrai à chaque fois. Cela relève du modèle déterministe.

Les modèles déterministes peuvent garantir un résultat. Je dis bien : garantir. Par exemple, les matrices à garantie du volet Grilles en un éclair de Cap Loto, garantissent une combinaison gagnante au minimum.

Matrices à garantie

Les matrices à garantie du volet Grilles en un éclair garantissent une combinaison gagnante, si un ensemble de grilles bien précis est joué.

Les systèmes déterministes apportent des bénéfices lorsqu'ils sont joués au bon moment.

Même s'ils sont joués au mauvais moment, ils vous permettront d'obtenir, au minimum, une combinaison gagnante quoiqu'il arrive, vous permettant de récupérer une partie de votre mise à coup sûr, au lieu de tout perdre avec des méthodes qui ne garantissent rien.

Test d'un système à garantie au bon moment : ici, le gain a été de 1 683 euros à ce tirage, avec 4 numéros au Loto français. Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Test du même système dans les mauvais moments : vous auriez récupéré 2 euros avec le N°Chance, de manière certaine, au lieu de tout perdre si vous aviez joué au hasard.

Les systèmes réducteurs de mise, qui permettent un résultat avec une garantie conditionnelle, appartiennent également aux modèles déterministes.

Pour plus de renseignements sur les méthodes déterministes, voir Autres articles importants en bas de page.

Modèles probabilistes

Le modèle probabiliste d'une loterie est exprimé par son tableau de probabilités. La plupart des loteries ont des tableaux de probabilités différents. Cela explique pourquoi une loterie A ne réagira pas comme une loterie B.

Dans le cas du Loto français, les chances globales sont de 1 sur 6. C'est comme si 2 + 2 = 4 n'était vrai que 1 fois sur 6.

La plupart des gens pensent qu'en appliquant exactement une méthode de pronostics, celle-ci donnera un résultat certain, puisqu'ils ont appliqué une méthode sans faire d'erreurs.

Ils ont simplement oublié que leur méthode était probabiliste. Pour la même raison, ils retiennent « gagnant 1 fois sur 6 » sans penser que cela signifie également « perdant 5 fois sur 6 ».

A chaque fois que vous choisissez des numéros sans en garder la totalité (par exemple 10 parmi 49), votre pronostic sera forcément probabiliste. Peu importe la méthode de sélection, il n'y a aucune exception à cette règle.

Alors, inutile de faire des pronostics ? Non...

En effet, votre pronostic possède une ligne de temps où se succèdent des tirages gagnants et perdants, dans la proportion de 1/6 contre 5/6. Partant de cette constatation, existerait-il un moyen pour tenter de localiser la « maturité » d'un pronostic ?

Vous pourriez, par exemple, compter le TCP (Tirages Consécutifs Perdus) de votre pronostic, mais :
- il faudra réaliser ce pronostic avec une méthode toujours parfaitement identique, sinon cela n'aurait aucun sens ;
- La proportion de 1/6 n'est pas à prendre au sens strict de « 5 tirages perdus = le prochain gagné ». Elle est valable uniquement dans l'absolu.

Le TCP vous apportera malgré tout une première aide, partant du principe qu'un pronostic ne peut pas être toujours perdant. En effet, il existe une limite de TCP qu'il ne dépassera que rarement.

Le Comparatif de pronostics du logiciel Cap Loto permet d'obtenir cette information (accès dans le volet Création de pronostics en cliquant sur le bouton Comparer les pronostics).

Pronostic, tendance récente Pronostic, tendance récente

Tendance récente sur les 50 derniers tirages

Pronostic, tendance de fond Pronostic, tendance de fond

Tendance de fond sur tous les tirages
(cliquez sur les images pour les agrandir)

Dans l'exemple ci-dessus, le TCP sur les 50 derniers tirages est de 4, et n'a jamais dépassé 7 sur la totalité des tirages disponibles à ce moment-là. D'ailleurs, l'algorithme Ecarts récents est sorti à TCP 4, selon l'estimation du TCP de la tendance récente.

Egalement, il est probable que l'algorithme VMax ne dépassera pas 7 tirages perdus consécutifs, ou bien ce sera très rare. Il devrait sortir dans les 2 tirages à venir, au tirage 1033 ou 1034.

Etablir une série de pronostics présente des avantages que l'on ne saurait pas obtenir autrement, à condition de les comparer selon certaines règles, comme le montrent les captures d'écran ci-dessus. Dans cette mesure, on ne peut pas dire que pronostiquer soit inutile.

L'intervalle de confiance des numéros

Le TCP n'est pas l'unique moyen d'évaluer la maturité d'un pronostic. Il existe un autre outil, l'intervalle de confiance. Il est basé sur les tirages gagnants d'un pronostic, relevés lors des tirages précédents.

Il se présente sous la forme : « x numéros dans x mois avec x % de respect» .

Dans l'exemple ci-dessus, l'algorithme sélectionné dans le volet Réglage des pronostics, actionné avec le bouton Directement, indique une probabilité entre maintenant et 0,8 mois pour 3 numéros avec un respect de 97,98 %.

Dès lors, il devient facile d'essayer plusieurs algorithmes de pronostics. Celui dont le délai sera le plus court et qui aura, de préférence, un pourcentage de respect élevé, sera un bon candidat pour jouer dans les prochains tirages.

En effet, ces deux conditions vont de pair :
- si le délai est court, mais peu respecté, ce n'est pas significatif ;
- si le respect est élevé, mais le délai trop long, cela ne présente que peu d'intérêt ;
- si le délai est court ET très respecté (plus de 95 % de respect), alors c'est significatif.

L'idéal est un délai négatif (par exemple -0,10) pourvu que le taux de respect reste élevé.

Le délai est basé sur le nombre de tirages par mois (soit 12 approximativement pour le Loto français). 0,8 mois = à peu près 3 semaines x 3 tirages/semaine = 9 tirages environ.

Evidemment, si vous ne disposez pas de ces outils, vous ne risquez pas de connaître le degré de maturité de votre pronostic. Vous vous exposeriez alors à la totalité des tirages perdants de celui-ci, sans pouvoir en éviter un seul.

Les résultats des loteries

Pour faire de bons pronostics, vous avez besoin de statistiques parfaitement exactes.

Par exemple, sur le site de la Française des jeux, l'opérateur national conserve les résultats des tirages dans des fichiers différents : un pour le Loto, l'autre pour le Superloto, montrant ainsi qu'il s'agit de deux loteries différentes. Autrement, tout aurait été regroupé dans le même fichier.

Pourtant, sur le site de la FDJ, les statistiques des sorties de numéros du Loto et du Superloto ont été fusionnées ensemble. Du coup, le nombre de sorties des numéros est supérieur à celui du Loto, car le Superloto s'y trouve additionné. Mais combien de joueurs le savent lorsqu'ils font leurs pronostics ?

Pour sa part, le logiciel Cap Loto a fait le choix de ne pas fusionner les statistiques des sorties de numéros, partant du fait qu'il s'agit de loteries différentes, avec des jours de tirage qui ne sont pas les mêmes.

Encore un plus en passant : Cap Loto vous indiquera les écarts des numéros, c'est à dire le nombre de tirages depuis lequel ils ne sont pas sortis (accès : volet Statistiques, bouton Numéros).

Statistiques Loto

2e colonne en partant de la gauche : sorties des numéros 7e colonne en partant de la gauche : écarts des numéros

Augmentez votre expérience de jeu sans dépenser

Commencez par jouer à blanc. Cela vous permettra d'améliorer votre technique, d'acquérir de l'expérience sans, pour autant, prendre le risque de perdre votre mise pendant vos expérimentations.

On ne gagne pas par hasard. On gagne parce que l'on a joué les bons numéros au bon moment.

Autres articles importants