Base de connaissances de Cap Loto version 3.0. Tous droits réservés.

 

La reproduction totale ou partielle de cette base de connaissances, est interdite sans autorisation.
Logo Cap Loto

Déterminisme et probabilisme dans les loteries

Trait...

Modèles déterministes
Qu'est-ce que le déterminisme ? Prenons un exemple : munissez-vous d'un clou, d'un marteau et d'une planche en sapin. A moins d'avoir deux mains gauches, vous arriverez toujours à planter votre clou. De même, le résultat de 2 + 2  est toujours 4, quoiqu'il arrive.

C'est vrai à chaque fois : vous appliquez une méthode, et vous obtenez le résultat prévu. Il s'agit des modèles déterministes.

Un résultat certain pourra être obtenu avec les modèles déterministes. Il ne s'agit pas de probabilités, mais de certitudes.

Par exemple, les matrices à garantie du volet Grilles en un éclair de Cap Loto, garantissent une combinaison gagnante au minimum. Il s'agit de modèles déterministes.

Matrices à garantie
Les matrices à garantie du volet Grilles en un éclair
garantissent une combinaison gagnante à partir du
moment où un ensemble de grilles, bien précis, est joué.

S'ils sont joués au bon moment, les systèmes à couverture garantie apporteront des bénéfices.

Maintenant, supposons qu'ils soient joués au mauvais moment. Alors, ils permettront d'obtenir, au minimum, une combinaison gagnante quoiqu'il arrive, permettant ainsi de récupérer une partie de sa mise à coup sûr. Au lieu de perdre toute sa mise, avec des méthodes qui ne possèdent aucune garantie...


Test d'un système à couverture garantie, au bon moment :
gain de 4 numéros au Loto français pour 1 683 euros.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.


Le même système, mais testé au mauvais moment : 2 euros gagnés
avec le N°Chance, de manière certaine. Alors que, si vous aviez joué
au hasard, vous n'auriez pas pu en être certain.

Les systèmes à couverture garantie assurent un résultat certain, quels que soient les numéros gagnants. Il existe aussi les systèmes réducteurs de mise, qui permettent un résultat avec une garantie conditionnelle. Les deux appartiennent aux modèles déterministes.

Voir Autres articles très importants en bas de page, pour davantage de renseignements.

Modèles probabilistes
Quel que soit sa provenance, tout pronostic (gourou du loto, pendule, boule de cristal, etc), appartient aux modèles probabilistes. Chaque loterie possède son propre modèle probabiliste, qui est défini par son tableau de probabilités. Ces tableaux ne sont pas les mêmes d'une loterie à l'autre, cela explique pourquoi l'on peut gagner à une loterie plus souvent qu'à une autre.

Prenons comme exemple le Loto français : les chances sont de 1 sur 6 tous rangs de gain confondus. C'est comme si 2 + 2 = 4 était vrai seulement 1 fois sur 6, et faux 5 fois sur 6.

La plupart des gens pensent que, s'ils appliquent exactement une méthode de pronostics, celle-ci donnera un résultat assuré, puisqu'ils n'ont pas fait d'erreurs en appliquant la méthode.

Un seul problème : ils ont oublié que leur méthode était probabiliste. Ainsi, lorsqu'ils pensent « gagnant 1 fois sur 6 », ils ne réalisent pas immédiatement que cela signifie aussi « perdant 5 fois sur 6 ».

De même, lorsque vous choisissez des numéros parmi d'autres (par exemple 10 sur 49), votre pronostic dépend forcément des modèles probabilistes. Peu importe que vous utilisiez une boule de cristal ou des ordinateurs, aucune exception n'existe à cette règle.

Mais cela ne veut pas dire que pronostiquer soit inutile...

Logo Cap Loto

Le TCP : Tirages Consécutifs Perdus

Trait...

En réalité, tout pronostic se comporte comme une ligne de temps où se succèdent des tirages gagnants et perdants, avec une proportion de 1/6 gagnants contre 5/6 perdants dans l'absolu (dans le cas du Loto français, car cette proportion varie selon les loteries).

Lorsque vous aurez compris que ce phénomène est absolument inévitable, alors vous chercherez un moyen pour trouver quand un pronostic, plutôt qu'un autre, sera « mûr ». En d'autres termes, quel sera le meilleur moment pour l'utiliser.

Le premier moyen est de compter le TCP (Tirages Consécutifs Perdus) de votre pronostic, mais :
- ce pronostic devra être réalisé avec une méthode absolument identique d'un tirage à l'autre, autrement le résultat ne sera pas significatif ;
- la proportion de « 5 tirages perdus = le prochain gagné » est parfaitement exacte dans l'absolu, c'est à dire dans l'infini des tirages. Sur une période plus courte (quelques années seulement), cette proportion n'est pas à prendre au sens strict de 1 sur 6, mais tendra toujours, inévitablement, vers cette valeur.

Ainsi, le TCP vous apportera une première aide, étant donné qu'un pronostic ne peut pas être toujours perdant. En effet, il existe une limite de TCP rarement dépassée. Plus l'on approchera de cette limite, plus l'on se rapprochera du moment où ce pronostic sera gagnant. Cela permettra aussi d'éviter beaucoup de tirages perdants.

Connaître le TCP d'un pronostic est une opération fastidieuse, aussi est-il préférable de disposer d'un logiciel dédié pour cela. Dans le logiciel Cap Loto, cette fonction se trouve dans le Comparatif de pronostics (accès dans le volet Création de pronostics en cliquant sur le bouton Comparer les pronostics).



Tendance récente sur les 50 derniers tirages



Tendance de fond sur tous les tirages
(cliquez sur les images pour les agrandir)

Dans les captures d'écran ci-dessus, regardez :
- dans la tendance récente sur les 50 derniers tirages, le TCG/TCP (encadré rouge) est de 14/4. Cela signifie qu'il y a eu, au maximum, 14 tirages gagnants consécutifs (TCG) ; et pas plus de 4 tirages perdants consécutifs (TCP).
- dans la tendance de fond, le TCG est de 24, et le TCP n'a pas dépassé 7 sur la totalité des tirages.
- si vous regardez la colonne du pronostic Ecarts récents (Ec.R+), vous verrez qu'il est sorti gagnant lorsqu'il a atteint TCP 4. De toutes manières, il n'aurait probablement pas dépassé TCP 7.

A partir de là, on peut en déduire que le pronostic de la colonne VMax ne dépassera pas 7 tirages perdus consécutifs (ou bien ce sera exceptionnel).

D'autre part, dans le tableau, vous pouvez voir que les pronostics dépassent rarement un TCP 2. Or, le VMax ayant déjà un TCP de 2, son pronostic sera probablement gagnant dans les deux prochains tirages (1033 ou 1034).

Le TCP vous permet, ainsi, de déterminer un bon moment pour utiliser un algorithme de pronostics plutôt qu'un autre. Mais ce n'est pas le seul moyen.

Logo Cap Loto

L'intervalle de confiance

Trait...

Afin d'évaluer la maturité d'un pronostic, il existe un autre outil, l'intervalle de confiance. Il est situé dans le volet Pronostics, en bas à droite de l'interface. Il indique son résultat sous la forme :
« x numéros dans x mois avec x % de respect» .

Intervalle de confiance

Ci-dessus, l'algorithme sélectionné dans le volet Réglage des pronostics, déclenché avec le bouton Directement, donne une probabilité de 3 numéros entre maintenant et 0,8 mois avec un respect de 97,98 %.

Avec cet outil, il faut essayer plusieurs algorithmes de pronostics. Vous les sélectionnez dans le volet Réglage des pronostics. Ensuite, vous comparez leurs intervalles de confiance. Un délai court + un pourcentage de respect élevé permettent de choisir l'algorithme de pronostics le plus probable pour les prochains tirages.

Délai et pourcentage de respect vont de pair :
- un délai court, mais peu respecté => ce n'est pas significatif ;
- un respect élevé, mais un délai trop long => cela ne présente que peu d'intérêt ;
- un délai court ET très respecté (plus de 95 % de respect) => alors c'est significatif.

Un délai négatif (par exemple -0,10) et un taux de respect élevé, c'est l'idéal.

Sélection d'un algorithme de pronostics
Sélection de l'algorithme de pronostics : après avoir choisi un algorithme, revenez sur le volet Création de pronostics et cliquez sur le bouton Directement, pour connaître l'intervalle de confiance de l'algorithme sélectionné.

Les résultats obtenus sont intéressants à partir de :
- 20 numéros pronostiqués pour le Loto français, Euromillions et la plupart des loteries classiques ;
- à partir de 16 numéros pronostiqués pour le Keno français et belge, la Banco canadienne.

Dans les loteries à 5 numéros tirés, pronostiquer seulement 5 numéros n'est pas suffisant : le risque d'être perdant augmente fortement, étant donné la manière dont se comportent les modèles probabilistes à l'intérieur des flux aléatoires.

Voilà pourquoi 20 et 16 numéros pronostiqués, comme base de départ, sont à conseiller. Les intervalles de confiance permettent alors d'évaluer quel pronostic, plutôt que tel autre, a les meilleures probabilités d'être gagnant dans les prochains tirages.

Logo Cap Loto

Remarques importantes

Trait...

L'intervalle de confiance est différent du TCP. Il se base sur les moyennes des tirages gagnants et le respect des délais indiqués, relevés sur la totalité des tirages analysés.

Le délai est calculé d'après le nombre de tirages au mois. Exemple pour le Loto français : 0,8 mois = à peu près 3 semaines x 3 tirages/semaine = 9 tirages environ. Le logiciel Cap Loto s'adapte aux délais de chaque loterie grâce à ses fichiers de réglage.

Evidemment, vous avez intérêt à utiliser ces outils. Sinon, vous ne connaitrez pas le degré de maturité du pronostic que vous choisissez. Vous vous exposeriez alors à la totalité des tirages perdants, sans avoir les moyens d'en éviter un seul.

 
Valid XHTML 1.0 Strict