Logo Cap Loto

Jeu compulsif et addiction au jeu

Trait...

Pour la majorité d'entre nous, le jeu est un divertissement sans conséquence. Cela nous apporte du plaisir et du rêve. Pour les plus chanceux, ce sera la fortune...

Par contre, pour un certain nombre de personnes, variant selon les études entre 3 % et 5 %, un problème de dépendance au jeu a été constaté. Par exemple, un joueur qui reste assis devant une machine à sous sans pouvoir s'en détacher, alors qu'il joue depuis déjà plusieurs heures, a probablement développé une forme de dépendance.

Egalement, un joueur de Rapido passant toute sa journée au café, et misant à chaque tirage toutes les 5 minutes, sans pouvoir s'arrêter, a probablement développé, lui aussi, une forme de dépendance. Ce qui n'est pas sans conséquences, par exemple sur des personnes qui souffrent peut-être déjà de certaines faiblesses psychologiques.

Egalement, certaines personnes oublient que les loteries sont d'abord des jeux, non pas un moyen de gagner leur vie. Si l'on veut obtenir une rentabilité avec une somme d'argent, c'est plutôt aux banques que l'on s'adresse... parce que, lorsque l'on joue, il y a toujours, forcément, des risques !

Addiction au jeu : d'abord la prise de conscience
Le jeu compulsif et l'addiction au jeu sont des phénomènes qui ont toujours existé, mais sur lesquels on communiquait peu dans le passé. Une prise de conscience à cet égard est en train d'apparaître.

La recrudescence des jeux de hasard qui nous sont proposés par les monopoles d'Etat, depuis les dernières décennies, n'y est certainement pas étrangère. Cela augmente la sensibilisation d'une population et la rend plus vulnérable aux phénomènes d'addiction, par exemple en banalisant l'acte d'achat d'un bulletin de jeu.

Il suffit d'observer le grand nombre de jeux de tirage et de grattage qui nous sont proposés aujourd'hui. Ceux-ci sont infiniments plus nombreux que du temps de nos parents, pour lesquels il n'y avait pas grand-chose d'autre que quelques billets de loterie nationale, le tiercé et le loto.

Cet état de choses a bien changé aujourd'hui. Egalement, des campagnes de publicité efficaces et bien ciblées, ainsi que des campagnes de marketing répétées, font la promotion de ces jeux auprès d'une clientèle toujours plus vaste et plus jeune. Malheureusement, cela intervient dans une période économique difficile, et les gens les plus pauvres sont les premiers pénalisés.

Vers quelles solutions ?
Il faudra probablement que la politique des Etats, dont le jeu fait partie des monopoles lucratifs, légifère sur cet état de fait, car : "...les coûts sociaux reliés aux jeux de hasard sont largement supérieurs aux revenus générés par ces derniers" (CCLAT). Or, l'expérience montre qu'il est préférable de mettre en place des solutions aux problèmes, avant que ceux-ci ne franchissent un point de non-retour.

Bien rares sont les organisateurs de loteries, ou les casinos, qui communiquent sur l'addiction au jeu. Les sociétés de vente de tabac parlent bien des dangers liés à leurs produits : deux poids, deux mesures ; cela est-il juste à notre époque ?

Pour notre part, nous avons décidé de communiquer sur l'addiction au jeu, puisque bien nombreux sont les joueurs qui visitent notre site.

Voici quelques liens qui vous donneront accès vers plus de renseignements, et qui peuvent éventuellement apporter une aide aux personnes ayant développé une addiction au jeu :

SOS Joueurs (association loi de 1901 créée en 1990)
Hôpital Marmottan (prise en charge du jeu pathologique)
CCLT (voir Priorités / Jeux)
Jeu pathologique - Adictel
SOS JOUEURS: aide aux joueurs pathologique
Joueurs Info Service
Aide info jeu
GameAddict - Addiction au jeu vidéo - Cyberaddiction
Jeu pathologique - wikipedia

Le Canada serait, à l'heure actuelle, l'un des pays les plus concernés. Il est vrai qu'avec plus de 80 casinos, près de 40 000 machines et autant d'appareils de loterie vidéo, 70 pistes de courses de chevaux, et plus de 20 000 séances de bingo annuelles, cela n'a rien d'étonnant.

On ne peut que féliciter l'initiative de Loto Quebec sur le jeu responsable (http://www.lejeudoitresterunjeu.com/), afin d'aider les joueurs victimes d'une addiction au jeu.

On aimerait voir cette initiative plus souvent suivie, notamment sur les sites des loteries nationales...!

Le premier but des Etats devant être, en principe, de protéger ses citoyens, au lieu que ce soit quelques rares âmes charitables qui y pensent. Or, de nos jours, se contenter de montrer un simple avertissement est insuffisant, alors qu'il est aisé de donner les liens menant vers des solutions, comme nous l'avons fait sur notre site.

On a le droit de chercher à augmenter ses chances.
Mais le jeu doit d'abord rester un plaisir, et rien d'autre...

 

Note au 24 Octobre 2006 :
Avec cette page sur l'addiction au jeu et sa prévention, page qui existe depuis un certain temps déjà, aurions-nous fait des émules...?

En effet, la Française des Jeux a décidé de diffuser des messages à l'intention des joueurs, dans ses points de vente, en prévention contre le jeu compulsif. Ces messages sont affichés sur les écrans qui sont placés chez les buralistes. Cela s'inscrit dans un cadre de "Jeu responsable", qui se caractérise par une charte éthique de la Française des jeux.

Dans un Etat respectant les libertés et les personnes tel que l'est la France, il était juste que la Française des Jeux donne un exemple qui, nous l'espérons, sera repris par d'autres organisateurs de loteries afin de protéger, dans la mesure du possible, les joueurs contre l'addiction au jeu. Egalement, cela dénote une entreprise consciente de ses responsabilités.

Il faut noter que cela n'est pas sans conséquences commerciales, même si l'on peut supposer que la prise de risque est faible, car l'on voit mal comment de simples messages de sensibilitation, affichés sur des écrans que l'on ne regarde en principe que d'un oeil distrait, feraient perdre des clients occasionnels ou habituels.

Parmi les messages que l'on peut lire, on trouve par exemple : "Restez maitre du jeu", "Fixez vos limites" ou encore "N'empruntez pas pour jouer". En termes de communication pure, nous ne doutons pas que, dans l'avenir, les chargés en communication trouveront de nouvelles formules, un peu à la manière des paquets de tabac français...

Il faudrait leur suggérer (mais peut-être est-ce trop demander pour l'instant ?) d'indiquer les chances de gain sur les bulletins de jeu, ou bien sur une brochure. Pour l'instant, cela est marqué uniquement sur les bulletins de Keno. Cela irait dans le sens d'un meilleur service, car pour l'instant, nombreux sont les joueurs ignorant le nombre de chances qu'ils ont acheté en échange de leur argent.

Quoi qu'il en soit, nous ne pouvons que féliciter la Française des Jeux pour cette décision, qui mérite d'être soulignée car elle va dans le sens de la protection des joueurs.

Note au 31 mai 2007 :
La Française des Jeux a créé sur son site web, une animation dans le cadre du "Jeu responsable".

Voici le texte de présentation que la FDJ a mis en place :

"Quel joueur êtes-vous ? Pour la plupart des gens, les jeux de hasard et d'argent constituent à la fois un divertissement et une source de plaisir. Cependant, pour certaines personnes, le plaisir de jouer peut céder la place à l'excès.
La Française des Jeux souhaite promouvoir un modèle de jeu responsable et participe, aux cotés du secteur associatif et médical, à la prévention des conduites "à risque".
Dans ce cadre, elle propose une animation composée d'un test de 8 questions simples et rapides afin de vous permettre de découvrir quel type de joueur vous êtes, ainsi que des conseils pour vous aider à conserver votre maîtrise du jeu"
.

Il s'agit d'une évaluation sommaire qui ne peut, selon la FDJ, en aucun cas servir à établir un diagnostic de dépendance au jeu.

Les liens menant à ces pages sont facilement accessibles puisqu'ils se trouvent sur la page d'index, dans la barre principale : après "jeux de tirage", "jeux de grattage", tout au bout on trouve le bouton "Jeu responsable" sur lequel il suffit de passer le pointeur de la souris.

Il est à souhaiter que les autres organisateurs de loteries dans le monde suivent cet exemple...

 
Valid XHTML 1.0 Strict